D'un espace l'autre, Epiphanie.

 

 

D’un espace l’autre, se révèle un interstice où je m’envole, ancrée. J’ai découvert une mer du nord où mon sud se bouleverse. Depuis, je m’y ressource et m’y répare.

J’aime cette terre qui n’est à chaque fois ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre. J’attends que la mer se retire et je pars vers l’horizon faire le plein de lumière.

­­D’un espace l’autre, Il y a un interstice où je danse. Chaque image est un talisman. Chaque image est un mantra qui s’offre. Et que voici. Epiphanie.

 

 

Karine ZIBAUT

 

 

Dans certains états de l’âme, la profondeur de la vie se révèle toute entière dans le spectacle, si ordinaire qu’il soit, qu’on a sous les yeux.

Charles Baudelaire

D'un espace l'autre, Epiphanie.

 

 

D’un espace l’autre, se révèle un interstice où je m’envole, ancrée. J’ai découvert une mer du nord où mon sud se bouleverse. Depuis, je m’y ressource et m’y répare.

J’aime cette terre qui n’est à chaque fois ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre. J’attends que la mer se retire et je pars vers l’horizon faire le plein de lumière.

­­D’un espace l’autre, Il y a un interstice où je danse. Chaque image est un talisman. Chaque image est un mantra qui s’offre. Et que voici. Epiphanie.

 

 

 

 

 

Dans certains états de l’âme, la profondeur de la vie se révèle toute entière dans le spectacle, si ordinaire qu’il soit, qu’on a sous les yeux.

Charles Baudelaire

From one space the other, Epiphany.

 

 

From one space the other, there is a crack where I dance.

Each image is a talisman.

Each image is a mantra offering itself. Here it is. EPIPHANY.

 

From one space the other,

A crack appears from which I can fly off, anchored.

 

Three years ago, I discovered a North Sea

Where my South is upset.

I recharge my batteries and mend myself.

I wait for the sea to withdraw then I set off

Towards the horizon, filling up with light.

I love this land which, each time,

Is neither completely the same nor completely another.

From one space the other, there is a crack where I dance.

© Karine Zibaut

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic